SAVIEZ-VOUS QUE:

POUR BÉBÉ:


  • Le lait maternel est fait sur mesure pour votre bébé. En effet, il contient plus de 50% du matériel génétique de votre enfant.
  • Sa composition change selon l’âge de votre bébé, le moment de la tétée, de la journée, etc.
  • Le lait maternel est facile à digérer et presque complètement assimilé (bio-disponible) par le bébé. En effet, il est presqu'entièrement digéré en 1½ heure et les selles du bébé allaité sont liquides et contiennent très peu de matières solides (et n’ont pas d’odeur offensive). A l'inverse, les préparations artificielles prennent plus de temps à digérer et leur bio-disponibilité est beaucoup plus faible que celle du lait maternel.
  • Jusqu’à maintenant, on a identifié plus de 200 composantes du lait maternel qui chacune jouent un rôle non seulement nutritif, mais aussi sur le développement des systèmes immunitaire et nerveux et le développement global de l’enfant.
  • La composition du lait est très stable, même lorsque la mère ne se nourrit pas bien ou est malade.
  • Le lait maternel contribue de façon importante à la maturation du système digestif du bébé, qui n’est pas complète avant l’âge d’environ 6 mois.
  • Le lait maternel renferme les acides gras essentiels au développement du système nerveux et visuel du bébé. Des études ont démontré un avantage de 8 à 10 points de plus de QI chez les bébés allaités par rapport à ceux qui ont été nourris au lait artificiel. L'avantage est proportionnel à la dose de lait maternel reçue.
  • Le lait maternel protège l’enfant de nombreuses maladies durant l’allaitement, et tout au long de sa vie, d’abord sous forme d’immunité passive, puis en stimulant le système immunitaire du bébé. En effet, l’incidence de toutes les maladies chroniques et infectieuses étudiées jusqu’à maintenant (par exemple, les otites moyennes, les gastro-entérites, le diabète, l'asthme, les maladies cardio-vasculaires, et l'obésité) est moins élevée chez les bébés allaités que chez ceux qui sont nourris au lait artificiel. Les effets protecteurs augmentent avec la durée et l'exclusivité de l’allaitement.
  • Les bébés allaités sont moins à risque d'être victimes du Syndrome de la Mort Subite du Nouveau-né.
  • Le lait maternel est toujours disponible, jamais périmé, et tout à fait gratuit.
  • Les bébés allaités à la demande pleurent moins et sont moins susceptibles de souffrir de troubles digestifs (incluant les «coliques»).
  • L’allaitement provoque la sécrétion d’endorphines, qui créent un sentiment de détente et de bien-être chez la mère et l’enfant, et est même une façon idéale de soulager la douleur chez le bébé.


POUR MAMAN:

  • L’allaitement est facile, même s’il nécessite parfois une période d’adaptation et d’apprentissage pour maman et bébé.
  • Pas de préparation, stérilisation, etc. de biberons et formules (souvent pendant que bébé pleure…)
  • L’allaitement sauve du temps, et de l’argent. Les laits artificiels et fournitures sont coûteux : 2000$ à 3000$ par année, par enfant au Canada, sans compter les milliards de dollars de frais médicaux et des pertes salariales découlant du taux plus élevé de maladies associé à l’alimentation artificielle.
  • L’allaitement protège la femme contre les cancers du sein, des ovaires et de l’endomètre en période de pré ménopause, et aussi contre l’ostéoporose. Cette protection croît avec la durée de l’allaitement.
  • Une femme qui allaite est moins à risque de développer un diabète type II. En effet, chaque année d'allaitement réduit le risque de 15%.
  • Le risque d’hémorragies post-partum est moins élevé chez les femmes qui allaitent.
  • Les femmes qui allaitent retrouvent leur taille d’avant la grossesse plus rapidement que celles qui n’allaitent pas.
  • L’allaitement maternel exclusif, lorqu’il est pratiqué sous certaines conditions, est une méthode de planification familiale très efficace (98-99%, taux semblable à celui des contraceptifs oraux), en plus d’être naturel et tout à fait gratuit. C’est la méthode de l’allaitement maternel et de l’aménorrhée (MAMA).
  • L’allaitement peut réduire les besoins en insuline de la mère diabétique dans la période postpartum.
  • L’allaitement maternel, c’est beaucoup plus que le lait!


L’allaitement maternel est la suite naturelle de la grossesse et de l’accouchement. On dit qu’après la naissance, il y a une période de « gestation externe » qui dure entre 9 et 12 mois. L’allaitement crée un attachement supérieur entre la mère et l’enfant, et comble les besoins de sécurité, de constance, de permanence, d’affection, et de contact physique de l’enfant. Le lien qui se tisse entre eux est difficile à décrire, mais il n’en est pas moins extraordinairement fort, complexe et essentiel au développement de ce nouveau petit être humain.